Approfondir votre personnage

Au fil de mes pérégrinations rpgiques, j’ai mis en place quelques astuces pour mieux découvrir mes personnages. Car non, la fiche de présentation n’est pas le seul moyen de bien le connaître, bien au contraire ! Certain·e·s rpgistes - et j’en fais parti - le créent souvent au cours de l’écriture : éléments de l’histoire non évoqués lors de la fiche, passions, manies, etc. Ce sont ces éléments qui permettent d’en apprendre plus sur votre personnage et de pouvoir l'interpréter avec une justesse supplémentaire.

Pour vous aider, voici trois astuces que j’utilise au quotidien !

Découvrir son univers visuel à travers son physique.

Que vous utilisiez un faceclaim réel ou une illustration, votre personnage a un physique particulier : il a des traits physiques qui lui sont propres, des cheveux bruns, des yeux vairons, trois oreilles, mesure dans les 1m70, d’une corpulence athlétique, etc. Ces éléments de physique peuvent vous permettre de créer un univers autour de lui !

Prenons un exemple : Votre personnage est très tatoué, il en a une bonne trentaine sur tout le corps ! S’il a été tatoué, il a obligatoirement été voir un ou des tatoueurs (= liens possibles + évènements dans sa vie, des tatouages imposants ne prenant pas 10 min + raisons de se faire tatouer). S’il a de grosses pièces, il peut tenir plusieurs heures dans une même position et connaît la douleur ( = bonne tenue à la douleur ou l’opposé, ses séances sont toujours un calvaire du point de vue ressenti = caractère.) Rien qu’avec une caractéristique choisie, on peut retrouver un ou deux traits de personnalité + des évènements dans sa vie antérieure.

Autre exemple, vous souhaitez que votre personnage ait des cheveux de multiples couleurs. Aucun souci ! Mais pensez à tous les moments amusants sur lesquels vous allez pouvoir écrire ou évoquer dans vos rp pour étayer vos écrits : passage d’une couleur à l’autre, mauvais choix de couleurs, cheveux jaune poussin à un moment, temps de pause avec une charlotte, etc. Okey, on ne va pas écrire sur un tel sujet mais utiliser ces éléments pour ajouter des anecdotes dans votre rp, ça, c’est possible !

Quand Elliot frappa à la porte, Mac était au bord de la crise de nerfs. Le bleu indigo choisi n’était ni indigo ni bleu et ses cheveux avaient la couleur d’une feuille de salade verte. Ouvrir à Elliot ou ne pas lui ouvrir ? That’s the question ! 

Se servir des internets pour faire grandir son univers.

Pinterest est le meilleur moyen de créer un univers tout autour de votre personnage (physique, histoire, liens). À travers des moodboards, vous pouvez mettre en place son univers vestimentaire ou ses goûts en matière de décoration ! Ça vous semble un peu inutile ? Pas tant que ça…Ces choix entraîneront des habitudes de consommation et vous permettront de savoir où votre personnage traîne pour ses fringues ou son type de lieu préféré : aller dans un centre commercial hype et en friperie, à Ikéa ou chez un antiquaire, ce n’est pas le même lieu et donc pas les mêmes liens à se faire. Vous pouvez aussi choisir qu’il soit plutôt amoureux d’un univers rétro ou d’un univers contemporain. Ces choix seront la base de ses habitudes, ses lieux de vie et de loisirs et potentiellement ses relations.

Par exemple : Vous jouez une jeune héritière très riche et réputée pour aimer la fête. À travers vos moodboards, vous décidez qu’en plus de ces éléments, votre personnage est une mordue de comics et de rétro gaming. Ça lui rappelle son enfance. Elle n’aime pas en parler, c’est son jardin secret et elle sait que ça pourrait lui valoir quelques moqueries de ses amis de la Haute. Grâce à des moodboards, vous avez pu lui ajouter des traits de personnalité (curiosité pour un autre univers que le sien, secrète), et de potentiels liens avec des personnages très différents de sa sphère privée.

De plus, les moodboards sont réels et permettent d’asseoir un esthétisme dans votre esprit plus aisément que par de simples réflexions. Par exemple, rien qu’en regardant d’un coup d’oeil chaque moodboard de mes personnages, on décèle un univers colorimétrique qui reflète leur personnalité: dans les tons orangés, quelqu’un de chaleureux, souriant ; dans les tons bleu gris, plus froids et avec une posture très propre sur lui ; noir et blanc, en dehors de la société. Pinterest est celui que j’utilise le plus, à la fois intuitif et esthétique. Mais vous pouvez aussi faire de simples collages via google image ;)

Il n’y a pas que les images dans la vie ! La musique peut y avoir une place prépondérante. Si vous aimez écrire en musique, trouver l’univers musical de votre personnage et en créer une playlist peut vous aider lors de l’écriture. Savoir quelles musiques votre personnage écoute lorsqu’il ne va pas bien, après une rupture amoureuse ou lorsqu’il a besoin de beaucoup d’énergie pour le travail vous mettra dans des émotions similaires à celles que vous devez écrire ! C’est une façon de se mettre à sa place et de rendre ses réactions encore plus réalistes.

Écrire seul·e

Oui, le but du RPG est d’écrire à plusieurs, je sais. Mais l’écriture en solo sur un personnage précis peut être un excellent moyen pour l’approfondir. Il existe plusieurs moyens pour y parvenir, tels que le one-shot, le journal intime ou écrire sur son passé.

Le premier permet d’écrire un évènement précis (qu’il soit réel ou introspectif) de votre personnage, et ce, sans partenaire. Vous pouvez intégrer des pnj si souhaités, mais le but est de vous focaliser sur votre personnage. Souvent, j’utilise ce procédé sur un évènement particulier que je connais mais sur lequel je n’ai jamais écrit. J’ai envie de savoir ce que mon personnage a ressenti, ce qu’il a fait exactement et vu que j’écris au fil de l’eau sans savoir au préalable ce qui va en ressortir, c’est très utile ! Par exemple, un de mes personnages était second d'une mafia. Il a dû lui-même orchestrer un assassinat suite à l'irrespect de certaines personnes du quartier. Je savais la finalité de ce one-shot étant donné que le personnage tué était un ancien membre qui m'avait donné l'autorisation d'écrire sur ce qui lui était arrivé. Mais entre le début et la fin, je ne savais pas si mon personnage ressentait de la colère, de la culpabilité, avait eu des difficultés à faire ce qu'il avait fait. Je ne savais rien ! L'écrire en solo m'a permis de découvrir une part de mon perso que je ne connaissais pas du tout et que je n'avais jamais joué avant, malgré son statut de mafioso-asshole.

Le journal intime est aussi une façon d'écrire en solo et de découvrir les pensées et émotions de votre personnage. Et non, pas besoin de jouer un enfant et/ou ado pour en écrire un ! Le journal intime va vous permettre de faire une rétrospective sur certains évènements ou d'écrire sur des relations sans aucune réciprocité : c'est votre perso qui réagit, qui écrit, qui s'explique. Vous n'êtes que la plume ! Un journal peut aussi servir à exorciser certaines douleurs ou difficultés que votre personnage ne montre JAMAIS en dehors. Une personnalité différente, un mal-être, des mensonges ? Son journal, c'est votre écrin à nouveautés et d'émotions brutes sans que la relation à l'Autre ou les évènements entrent en jeu.

Enfin, écrire sur le passé de votre personnage (en one-shot ou avec vos co-rpgistes), peut vous donner beaucoup de matière pour vos prochains rps dans le présent. Par exemple, vous savez que votre personnage a perdu son frère, vous l’avez rapidement décrit dans votre fiche de présentation mais sans aller plus loin qu’une anecdote. Sauf que la perte d’un être cher, ça ne se règle pas en trois mots et quelques tournures de phrases ! Remettez-vous dans les habits de votre personnage, Marc, 15 ans dans le passé. Il est plus jeune, en pleine adolescence, bon élève, toujours là pour les autres et... son frère décède brutalement. Quelles sont ses émotions? Comment gère Marc ? Écrire sur cette période peut vous aider à mieux comprendre ses réactions du futur face à des situations similaires (perte, départ inattendu, rupture, etc). Comme un être vivant, votre personnage acquiert des habitudes, des connaissances, des réactions types au fil du temps. Il ne réagira pas exactement pareil avec 15 ans de plus mais il peut y avoir une résonance avec son passé et vous donner la chance de rendre un évènement inrp plus profond que ce que vous vous attendiez !

Exemple : un membre de forum part, il jouait le meilleur ami de Marc, votre personnage. Vous pouvez faire comme s’il n’avait pas existé ou remettre le lien en jeu mais entre nous, ça reste dommage. Surtout quand vous avez beaucoup rp avec ce rpgiste. Si ce·tte dernier·ère vous a dit que son perso a juste changé de ville et n’a pas donné de nouvelles, servez-vous en ! Marc a déjà subi une perte dans sa vie ? Utilisez cette récurrence pour lui rappeler ce moment douloureux mais aussi comment il s’en est sorti ! Au contraire, c’est la première fois que quelqu’un l’abandonne ? Utilisez son passé où les gens sont toujours restés à ses côtés pour écrire un bouleversement interne “Personne n’est jamais parti, c’est la première fois qu'on m'abandonne ainsi, je ne comprends pas..." En ayant écrit sur ces périodes, vous avez déjà de la matière sur ses réactions dans le présent. N’est-ce pas merveilleux ?

Il existe de nombreuses autres façons pour approfondir votre personnage ! Lui trouver des habitudes (le café du matin en allant au travail, ce qui entraîne une discussion avec les vendeurs du coffee-shop), des manies (laisser ses couverts sales dans le lavabo de la cuisine de la colocation = relation qui s’envenime avec les colocataires), etc. Soyez créatifs ! Souvent, on le fait sans s’en rendre compte mais si vous bloquez sur un de vos personnages, essayez de répertorier tous ces éléments pour voir si vous le connaissez bien. Ça vous donnera soit des voies sur lesquelles rebondir pour le relancer, soit vous montrera qu’il manque quelques éléments pour mieux le comprendre et le jouer !

jojofeels
Présentation de l'auteur.e :
“ Directeur·trice artistique web indépendant·e, qui ne sait pas plus que vous ce que ça signifie vraiment, rôliste qui passe sa vie sur google à apprendre toutes les langues de ses personnages, "au cas où" et couteau-breton (et non suisse) qui se noie souvent dans toutes ses passions. Amoureux·se de la théorisation autour du rpg, la découverte de XOOGGE grâce à Kim la rédactrice fut comme une révélation : écrire sur les jeux de rôles, avec des passionné·es ? Take my money please ! Si vous ne le·a trouvez pas sur un rpg, essayez Tumblr. Ou Photoshop. Ou discord. Ou After Effect. Ou Google. Ou … Enfin, vous avez compris ;) ”

Nos derniers articles Voir tout

Palettes aux merveilles - 10 sites de générateurs de couleurs.

"Je n'ai pas de citation pour cette fois..." - Oxymore. Depuis un certain temps déjà, je m’intéresse au graphisme et au codage surtout, je me suis demandé beaucoup choses. En fait, non, je me pose toujours des questions mêmes les plus inutile...
Le 15/06/2020 à 21:30 • Oxymore
#Aide #CSS #Article #Color

La position en CSS : relative, absolute ou fixed ?

On se dit que l’on connait le comportement du positionnement en CSS, mais il arrive bien souvent qu'on soit face à des comportements inattendus, qu'un bloc ne se situe pas là où on le souhaite et qui nous fassent perdre patience. J'aimerais donc...
Le 08/06/2020 à 21:30 • Nevyin
#CSS #Position #Relative #Absolute #Fixed

10 et 1 outils gratuit pour le web

Depuis quelques mois, j’ai élargi ma palette d’outils de travail grâce à de très bonnes recommandations, mais aussi des découvertes. Que ce soit pour écrire, faire de la recherche, trouver de l’inspiration, coder et créer, je suis plus q...
Le 01/06/2020 à 22:30 • Kim
#article #codage #tutoriel #écriture #apprendre #graphisme

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article. Soit le premier : Identifie-toi
Screenshots par Robothumb